Alger


contact@algerernet.net
Alger
© algernet.net Copyright 2012
Casbah d'Alger
La Casbah d'Alger
R e t o u r
A l'origine l’appellation "Casbah" désignait la citadelle qui fut édifiée par Khaïr Eddine en 1516, adossée au massif du Bouzaréah, elle se caractérise par ses ruelles tortueuses coupées d’escaliers, son architecture, englobant à la fois le style turque et arabe, militaire et civile, la Casbah d’Alger constitue un type de ville unique en son genre qu’on appellera Medina (ville musulmane). "Construisant leur casbah, les anciens avaient atteint au chef-d'œuvre d'architecture et d'urbanisme" par le Corbusier. Elle est à ce titre inscrite depuis l’année 1992 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.
La Casbah fut aux XVIe et XVIIe siècles un pôle incontournable de la vie économique Algéroise, elle renferme toute l’histoire contemporaine d’Alger entre ses murs.
Malheureusement, elle tombe en décrépitude et le violent séisme qui toucha les côtes algéroises le 21mai 2003 fragilisa encore les bâtisses de ce quartier populaire, réputé pour son histoire et son grand sens de la communauté.
La Casbah d’Alger, constitue la vieille ville ou l’on retrouve toujours quelques boutiques ou l’on pratique des métiers en voie de disparition.
La Casbah s’étend en effet sur 45 hectares et témoigne d’une forme urbaine homogène dans un site original et accidenté (118 mètres de dénivellation). La richesse de la ville se traduit par les décorations intérieures des habitations, souvent ordonnées autour d’une cour carrée centrale faisant atrium. Les rues tortueuses et pentues constituent aussi un élément caractéristique de la vieille ville. elle abrite également douze mosquées dont la mosquée Djamâa el-Kébir du XIe siècle. La citadelle qui abritait plusieurs palais résidentiels et édifices religieux ou siégeait le pouvoir algérien avant 1830 fait l’objet depuis 1985 d’un vaste plan de restauration.
 
Chargement des bibliothéques...